L'art d'allaiter...

Publié le par COUDERT

Ah l'allaitement, je pourrais en écrire des pages et des pages sur la mise en route !

Le mois de février est difficile sur ce plan là...
Montée de lait un peu tardive: à l'hôpital, j'attendais tous les jours de découvrir mes seins transformés, genre Lolo Ferrari mais rien d'extraordinaire... malgré tout, Edgar mangeait...
Et puis de retour à la maison, j'ai tout eu: l'engorgement, puis pire encore une mastite à deux reprises ( avec fièvre et ganglions sous le bras... ), bref, dur dur, c'est le cas de le dire !

Heureusement, j'ai eu de bons conseils: il a notamment fallu que j'allaite à quatre pattes, et oui, choquant mais à la fois tellement efficace ! ça marche à tous les coups quand on a des engorgements, c'est magique !
Et puis surtout, j'ai eu beaucoup de soutien :
- de mon mari d'abord, toujours serein, calme, confiant, tout ce qu'il me fallait.
- mais aussi de ma maman. C'est fou ce qu'une mère est réconfortante dans ces moments difficiles, positive, encourageante...
Elle s'est rendue tellement disponible, merci maman !!
Ce qui m'a rassurée aussi, c'est qu'Edgar ait pris autant de poids en si peu de temps: 1KG en seulement 2 semaines après la sortie de l'hôpital ! Merci BBcha !

Pour poursuivre un allaitement, il faut s'accrocher, en vouloir, avoir confiance en soi, ne pas être stressée. Bon, sur le plan de la volonté, pas de souci, j'étais très déterminée. Par contre, sur le plan de la confiance en soi, c'est autre chose. On est obligé de se poser des tas et des tas de questions: est-ce qu'il prend assez ? Pourquoi mes seins ne coulent pas? Il pleure, faut-il lui donner ? Le temps au sein: trop ? Pas assez ? Tout le premier mois, à part mes seins, il me fallait tout le temps une montre. très carrée dans ma tête, j'avais lu et entendu qu'après 10 minutes, le bébé ne mange plus et tétouille. Alors, presque à la minute près, je chronométrais... Erreur, c'est inutile, je l'ai compris bien plus tard !!

En conclusion et elle sera positive, allaiter ,ce n'est pas évident tous les jours, je l'affirme, mais ce qu'il faut retenir c'est que c'est aussi un grand bonheur : le contact avec le bébé par exemple. ( Entre ma voisine de chambre à l'hôpital qui donnait le bib et Edgar au sein, y'a pas photo, il était tellement bien contre moi Edgar par rapport au bébé d'à côté qui était déjà en contact avec le plastique... ) C'est très fort et j'aurais regretté de ne pas vivre ces grands moments... et puis le lait maternel, je me le dis souvent, n'est-ce pas ce qu'il y a de meilleur pour un bébé? La nature est tellement bien faite, je produis du lait, vous vous rendez compte ?? Ce serait tellment dommage de ne pas en profiter !

En résumé, faut s'accrocher pour allaiter mais ça vaut le coup, j'encourage toutes les futures mamans à vivre cette expérience !!



Publié dans février

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Nous sommes très heureux d'avoirs quelques nouvelles de BBCha et de constater que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes à Cairanne...<br /> Continuez à vivre le bonheur, c'est gratuit et illimité !
Répondre